Banc de reproduction de photos

Besoin

Numériser des diapos et films, en 24x36 dans un premier temps.

Méthodes

Il y a plusieurs moyens de numériser des films :

Scanner à plat

Muni d'un dos lumineux et de caches pour positionner les diapos ou films ; j'en ai un, l'Epson 1670, mais la numérisation est d'une qualité "affreuse" ; on fait beaucoup mieux depuis

dans l'image ci-dessous, on le capot ouvert, le presseur démonté laissant apparaître le dos lumineux, le guide de films ou diapos posé sur la vitre

Scanner EPSON Perfection 1670 Photo DA RIPARARE 3

Scanner spécialisé

Pour les films, avec des options d'élimination de poussières et de correction des couleurs ; j'en ai un également, le Konica-Minolta Dimage Scan Elite 5400 ; il est capable de très bons résultats mais la mise au point est difficile à faire, les temps de traitement démesurés (au moins un quart d'heure par photo), l'ergonomie du logiciel épouvantable et, de toutes façons, il n'est plus mis à jour depuis longtemps ; l'interface est en firewire 400

on peut voir l'appareil avec les passe-vues diapos et film

les temps de traitement longs sont agravés par le traitement "grain dissolver" qui fait 4 passages !

petite amélioration, Vuescan, réputé pouvoir faire fonctionner tous les scanners, est effectivement capable de le piloter mais sans vouloir vexer Hamrick, le pilotage des options de contrôle de l'image est désespérante

Price comparison product image Konica Minolta DiMAGE Scan Elite 5400 Scanner

Sous-traitance

Les prix sont dissuasifs et la qualité inconnue ; la dernière expérience faite de numérisation sur un Coolscan IV, pourtant réputé, était mauvaise

Banc de repro

En utilisant un apn avec une prise de vues en RAW ; il restait à tester et valider cette solution ; par contre, je maîtrise la chaîne de traitement avec développement en utilisant DxO.

Validation du développement dans DxO

L'inconnue était le traitement des négatifs et, en particulier, des négatifs couleur avec leur masque orangé.

J'ai contacté DxO* qui m'a donné la solution très simple pour traiter les négatifs ; il suffit d'inverser la courbe des tons : descendante à 45° au lieu de montante à 45°.

Pour la dominante colorée, j'avais en tête de mesurer l'écart entre 'rien' et un morceau de film sans image.

* Je n'ai décidément que du bien à dire de DxO, tant sur le plan de la qualité du logiciel, que du contact avec le client.

Création d'un banc de repro

Je possède un hybride Sony Alpha 7RII avec un zoom 24-240 mm ; je me suis dit que le capteur de 42 Mpix avait le potentiel nécessaire, tant en définition (et même trop !) qu'en dynamique.

Par contre l'optique paraissait inadaptée.

application/4DPicture

Première étape, l'achat de bagues allonges ; j'ai trouvé des Meike sur internet, 30 + 16 mm, pour moins de 30 € avec transmission des contacts ; soulagement, car cela permettra de tester la mise au point.

Deuxième étape, le rétroéclairage ; les leds ont la réputation justifiée d'avoir une qualité de couleur limitée, caractérisée par l'IRC généralement limitée à 0,8 ; or on considère qu'il faut plus de 0,9 pour avoir un bon rendu.

J'ai une dalle de 70x70 mm qui fera l'affaire.

J'ai bien envisagé d'utiliser la tête lumineuse de mon agrandisseur Chromega mais c'est bien encombrant et on verra s'il y a quelques photos le méritant.

Troisième étape, le banc lui-même ; j'ai commencé par une planche épaisse et lourde avec le but d'avoir une base stable antivibratoire sur laquelle j'ai fixé l'appareil, puis déterminé la distance à laquelle implanter le support des photos.

J'ai opportunément retrouvé le projecteur de diapos Rob de mon père disposant de deux passe-vues, l'un individuel et l'autre pour paniers ; l'individuel fait l'affaire et est facile à fixer.

J'ai fait un bloc unique supportant le passe-vues et la dalle led, avec une position réglable.

Quatrième étape, le choix de l'objectif et la mise au point.

Je dispose donc de :

- zoom 24-240 mm plein format

Sony FE 24-240 mm f/3.5-6.3 OSS - Obiektywy - Foto - Sklep ...

- zoom 16-50 mm APS-C ; pour celui-ci, je m'étais dit qu'au rapport 1/1, il pourrait couvrir le 24x36 ; l'expérience montre que c'est le cas ; il faut activer un réglage dans les menus pour forcer le format 24x36.

42nd Street Photo - Sony SELP1650 - 16-50mm - Sony, Sigma ...

L'appareil équipé des deux bagues-allonge et du 24-240 fonctionne correctement ; le zoom mécanique et agréable, car il ne se dérègle pas ; mais la distance lentille frontale-diapo est faible.

L'appareil équipé de la bague-allonge de 32 mm et du 16-50 fonctionne également correctement avec une distance lentille frontale-diapo beaucoup plus importante mais, le zoom étant électrique, il faut rezoomer à chaque arrêt.

J'étais inquiet pour la mise au point, en me demandant si j'aurais à faire varier la distance entre plan du capteur et objet à photographier ; les expériences ont montré que ce n'était pas nécessaire, ouf ! La mise au point peut se faire en automatique ou en manuel avec un grossissement automatique dans le viseur, associé au focus peaking (surlignage en jaune des zones nettes) ; s'il n'y a rien d'intéressant pour appuyer la mise au point dans la zone centrale il faut supprimer le focus peaking et/ou diminuer le grossisement ou passer en mise au point auto.

Choix final : le 16-50 en APS-C, car j'ai constaté que la plupart des diapos ont une définition ne justifiant pas le plein format et que l'on gagne sur la taille des images RAW + JPEG.

La réalisation

Banc équipé

Avec le passe-vue pour diapo :

application/4DPicture

Avec le passe-vues pour film en bande, issu du scanner Konica-Minolta (il y a aussi un passe-vues pour 4 diapos mais il apparaît moins pratique que celui du projecteur) :

application/4DPicture

Avec le passe-vues d'agrandisseur pour les grands formats jusqu'à 6x9 :

Traitement de l'image

Le flux de traitement est :

- étalonnage de la température de couleur avec un cache de diapo vide ou un film non exposé en négatif.

- cadrage avec le zoom

- réglage manuel de l'exposition avec ouverture f/11, sensibilité 200 ISO et vitesse ajustée

- mise au point manuelle avec le focus peaking

- prise de vue ; j'ai tenté de fonctionner avec le logiciel de commande à distance sans succès ; sans intérêt, car je crois que l'A7RII ne permet pas la récupération des RAW

- traitement des RAW ; corrections de la couleur, densité, réglage local si nécessaire, réglage TSL occasionnellement

- inclinaison, si la diapo n'est pas parallèle

- recadrage en gardant le cadre arrondi des dias pour montrer exactement ce qu'on voyait en diapo

- suppression des grosses poussières

- identification par tags IPTC enregistrés dans un fichier sidecar et/ou dans l'image.

Exemple de numérisation

application/4DPicture

application/4DPicture

DxO Clearview

Sources internet

Suggested backlight sources for scanning film with DSLR - Digital Camera Scanning - Film Community at Negative Lab Pro

Analyse rétro éclairage voir

Skier Sunray Copy Box 3 SET(135+120) Eclairage IRC 97 

Soraa

Kaiser Slimlite Plano

Raleno autres

© bernard@escaich.com